Situé au cœur de la captivante Prague, le quartier juif, également connu sous le nom de Josefov, est un joyau historique imprégné d’une richesse culturelle et d’une profondeur spirituelle. Témoin de plusieurs siècles d’histoire mouvementée, ce quartier a traversé les époques, préservant un héritage juif unique en Europe.

Le quartier juif de Prague, situé en plein centre à côté de la place de la vieille ville, n’est pas très vaste en comparaison avec d’autres quartiers de la ville. Il s’étend sur environ 13 hectares. Malgré cette taille relativement modeste, le quartier juif est dense en histoire, en architecture et en sites culturels importants, ce qui en fait une destination incontournable pour les visiteurs intéressés par Prague, son architecture et son histoire juiv

Histoire du quartier juif de Prague

Le quartier juif de Prague, également connu sous le nom de Josefov, possède une histoire riche et complexe qui remonte à plusieurs siècles. Voici quelques points clés qui définissent son histoire unique:

La présence juive à Prague remonte au Moyen Âge, avec les premières mentions datant du 10ᵉ siècle. Au 13ᵉ siècle, les juifs étaient contraints de s’installer dans une zone spécifique, formant ainsi le noyau du futur quartier juif. Le quartier juif s’est développé au fil des siècles, devenant l’un des centres les plus importants de la vie juive en Europe.
Au cours de l’histoire, la communauté juive de Prague a été confrontée à diverses persécutions, notamment l’expulsion en masse au 16ᵉ siècle. Les juifs ont été autorisés à revenir plus tard, mais leur statut était souvent précaire. Au 17ᵉ siècle, le quartier juif a été redessiné dans un style baroque sous le règne de l’empereur Joseph II. De nombreuses synagogues emblématiques, comme la Synagogue Vieille-Nouvelle, ont été construites à cette époque. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le quartier juif de Prague a été témoin de la tragédie de l’Holocauste. Le ghetto a été préservé par les nazis comme un « musée à la mémoire d’une race éteinte ». Pendant la Deuxième Guerre mondiale, près de 80 000 Juifs vivant sur le territoire actuel de la République tchèque ont été assassinés.

Après la guerre, le quartier juif a été restauré, et des efforts ont été déployés pour préserver son héritage culturel et historique. Aujourd’hui, il abrite des musées, des synagogues, un cimetière ancien, et demeure un lieu de mémoire important.

Le Musée juif de Prague

Le Musée juif de Prague a été créé en 1906 dans le but de préserver les objets de valeur provenant des synagogues de Prague et d’autres bâtiments historiques démolis lors du réaménagement partiel du quartier juif au tournant du 20ème siècle.
À la suite de l’invasion nazie en 1939, le musée a été supprimé. Mais il a été rétabli par la communauté juive de Prague en 1942, avec l’approbation des nazis, dans le but de préserver le patrimoine juif. Il a été rebaptisé Musée juif central et a abrité, jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale, des objets liturgiques, des livres et des documents d’archives provenant des communautés juives disparues.
En 1950, le régime communiste a pris le contrôle du musée et a sévèrement restreint son travail de recherche et de préservation.
En 1994, le musée est redevenu une organisation indépendante et est désormais reconnu comme l’un des plus anciens musées juifs d’Europe.

Le Musée juif de Prague rassemble les monuments historiques les plus importants du quartier juif. Il comprend quatre synagogues, la salle de cérémonie juive, le vieux cimetière juif et la galerie Robert Guttmann.

Au Musée juif de Prague se trouve le centre de réservation et d’information.
Vous pourrez y acheter des billets pour visiter tous les sites du quartier juif de Prague.
Vous pourrez par exemple y acheter un billet qui donne accès à la synagogue Maisel, à la synagogue Pinkas, au vieux cimetière juif, à la synagogue Klaus, à la salle de cérémonie, à la synagogue ancienne-nouvelle, à la synagogue espagnole et à la galerie Robert Guttmann. D’autres formules de tickets sont disponibles.

Nous vous recommandons vivement les visites guidées pour découvrir le quartier juif (voir visites guidées en fin d’article).

Adresse: Musée juif, Maiselova 15, 110 000 Josefov Prague 1 – plansite web.
Ouvert du dimanche au vendredi de 09h00 à 16h30 de novembre à mars  et de 09h00 à 18h00 d’avril à octobre.

Les sites historiques du quartier juif de Prague

Le vieux cimetière juif de Prague
cimetière juif de Prague

Perdu parmi les ruelles pavées du quartier juif de Prague, le vieux cimetière juif se dresse comme un témoignage silencieux de siècles d’histoire, abritant les secrets et les souvenirs d’une communauté autrefois florissante. Ce lieu, enveloppé de mystère, attire les visiteurs avec ses pierres tombales délabrées et ses allées étroites, chacune portant les marques du temps. Le vieux cimetière juif de Prague, fondé au 15e siècle, est l’un des plus anciens cimetières juifs d’Europe. Il a servi de lieu de repos éternel pour la communauté juive de Prague pendant plusieurs siècles. Les pierres tombales, souvent empilées les unes sur les autres en raison de l’espace limité, racontent des histoires de vies riches en histoire et en tradition.

Cimetière juif de Prague

Lorsque l’on pénètre dans le cimetière, on est frappé par la densité des tombes et l’atmosphère singulière qui y règne. Les pierres tombales (on en estime 12 000), certaines inclinées et d’autres presque enchevêtrées, créent un labyrinthe unique où chaque coin révèle une histoire unique. Les inscriptions en hébreu rappellent des noms, des dates et des épitaphes, offrant un aperçu poignant des vies passées.

Le cimetière n’étant pas extensible dans le ghetto, les morts étaient enterrés en 12 couches superposées, ce qui lui donne son aspect vallonné.

Parmi les tombes, on trouve des personnalités éminentes de l’histoire juive pragoise. La plus ancienne pierre tombale date de 1439. Elle appartient à Avigdor Kara, le célèbre écrivain juif. Le rabbin Loew, le créateur du Golem, est également enterré ici.Cependant, une grande partie des sépultures appartient à des individus anonymes, rappelant le poids collectif de l’histoire juive et de ses tragédies.
La tombe du célèbre écrivain Franz Kafka se trouve elle dans le cimetière juif d’Olšany dans le 3ème arrondissement.

Le Mémorial de l’Holocauste:

Au cœur du cimetière se dresse le mémorial de l’Holocauste, commémorant les victimes juives de la Seconde Guerre mondiale. Des stèles de verre portent les noms des défunts et rappellent les horreurs passées tout en honorant leur mémoire.

Adresse: le vieux cimetière juif, Prague 1, Široká 23/3 – plan
Ouvert du dimanche au vendredi de 09h00 à 16h30 de novembre à mars  et de 09h00 à 18h00 d’avril à octobre.

Les principales synagogues du quartier juif de Prague

Au cœur du quartier juif de Prague, un ensemble de 6 synagogues historiques dévoile un chapitre captivant de l’histoire et de la spiritualité juive. Dans un périmètre restreint des architectures variées, des histoires poignantes, et des pratiques spirituelles continuent de faire de ces synagogues des joyaux culturels à découvrir !

La synagogue espagnole (Španělská Synagoga) :

Synagogue Espagnole de Prague
@ wikipedia

Construite au style mauresque au 19ème siècle, la synagogue espagnole est un témoignage de l’influence artistique hispano-mauresque.
L’extérieur de la synagogue Espagnole se distingue par ses motifs mauresques complexes, ses arches élégantes et ses détails ornementaux captivants. Inspirée par l’art espagnol-mauresque, elle offre une esthétique qui la distingue de ses homologues du quartier juif de Prague. Le dôme caractéristique et les colonnes sculptées confèrent à cette synagogue une atmosphère exotique et enchanteresse.
À l’intérieur, la synagogue espagnole révèle une splendeur égale à son extérieur. Les plafonds voûtés, les motifs géométriques et les carrelages colorés ajoutent une dimension artistique et spirituelle à cet espace de culte.
Des expositions sur l’histoire juive et des événements culturels y sont également organisés, offrant aux visiteurs une expérience immersive.Découvrez notre article dédié à la synagogue espagnole sur ce lien.

La synagogue espagnole de Prague
La synagogue espagnole de Prague

Concerts à la synagogue espagnole

Le soir, la synagogue espagnole devient un lieu unique pour des concerts de musique classique. Assistez à un concert d’1 heure environ de musique classique, moderne et juive dans la synagogue espagnole, interprété par des musiciens de premier plan de l’orchestre symphonique FOK de Prague:

Informations Concerts Synagogue espagnole et Tickets – cliquer ici

Adresse: synagogue espagnole, Prague 1, Vězeňská 1 – plan

La statue de Franz Kafka

Ne manquez pas juste à côté de la synagogue espagnole la statue de Franz Kafka, la première à commémorer l’auteur dans sa ville natale, le représente dans une scène de sa première nouvelle, « Description d’un combat ». Dans la statue, Kafka lui-même prend la place du narrateur, tandis qu’un gigantesque costume vide prend la place de la connaissance anonyme.
Installée par le sculpteur tchèque Jaroslav Róna en 2003, la statue se trouve sur une petite place de la rue Dušní, dans l’ancien quartier juif de Prague, le quartier où Kafka a vécu, travaillé et écrit. Il a même vécu dans cette rue, au numéro 27.

La synagogue Vieille-Nouvelle (‘Staronová Synagoga’) :

La synagogue Vieille-Nouvelle
@ wikipedia

Datant du 13ème siècle, la Synagogue Vieille-Nouvelle de style gothique est l’une des plus anciennes synagogues d’Europe encore en activité. Son architecture gothique est impressionnante, et son histoire est profondément liée à la communauté juive de Prague. La synagogue possède un charme unique, avec des arcs en ogive et des éléments architecturaux qui reflètent les influences de l’époque médiévale. Les légendes entourent cette synagogue, affirmant que les Golem, des créatures mystiques, ont été invoqués ici pour protéger la communauté. Les intérieurs sont ornés de magnifiques mosaïques et abritent un mobilier d’époque (grille gothique et lustres en fer forgé).

Adresse: Synagogue Vieille-Nouvelle, Cervená, Prague 1 – plan –

La synagogue Klaus (Klausová Synagoga) :

synagogue Klaus
@ wikipedia

La Synagogue Klaus, datant du 17ème siècle, est un exemple remarquable de l’architecture baroque. L’extérieur de la Synagogue Klaus dévoile une façade sobre, soulignée par des détails architecturaux raffinés. Les éléments architecturaux baroques, tels que les frontons décoratifs et les pilastres, ajoutent une touche de sophistication à la structure. La symétrie rigoureuse et l’attention portée aux détails reflètent la maîtrise artistique de l’époque baroque. Son allure discrète ne préfigure en rien la splendeur qui règne à l’intérieur. Une fois franchi le seuil, les visiteurs sont accueillis par une profusion d’ornements baroques, de fresques colorées et d’éléments artistiques qui font de chaque centimètre carré un hommage à l’art et à la foi.

Adresse: Synagogue Klaus, Prague 1, U Starého hřbitova 3a – plan

La synagogue Maisel (‘Maislova synagoga’)

synagogue Maisel
@ wikipedia

La Synagogue Maisel fut édifiée au16ème siècle par Mordechai Maisel, homme d’État et philanthrope, cette synagogue est une pièce maîtresse du riche patrimoine historique et culturel de la ville.
Son architecture extérieure, fusionnant des éléments de style gothique et Renaissance, fascine les visiteurs dès le premier regard. Les façades élégamment décorées et les détails minutieux illustrent la prospérité et l’influence de la communauté juive à l’époque de sa construction. La Synagogue Maisel a connu plusieurs rénovations au fil des siècles, témoignant de l’engagement continu à préserver ce joyau architectural.
À l’intérieur, la synagogue dévoile une exposition captivante retraçant l’histoire des Juifs de Bohême et de Moravie. Des artefacts, des manuscrits anciens, et des objets rituels offrent un aperçu fascinant de la vie quotidienne et spirituelle de la communauté.

Adresse: Synagogue Maisel, Prague 1, Maiselova 63/10 – plan

La galerie Robert Guttmann

Nommée d’après le peintre pragois Robert Guttmann (1880-1942), la galerie ouverte en 2001 présente sur 80 m2 des expositions temporaires d’objets provenant des collections du musée et des expositions axées sur la vie juive, la persécution des Juifs de Bohême et de Moravie pendant la Seconde Guerre mondiale, les monuments juifs en République tchèque et la présence juive dans l’art visuel contemporain.

Adresse: galerie Robert Guttmann, entry U Staré školy 3, Prague 1 – plan – site web.

La rue Paryska (‘rue de Paris’)

Rue de Paris
@ wikipedia

La rue Paryska de Prague, une artère emblématique du quartier juif, évoque un charme intemporel avec son architecture captivante et ses influences historiques. Nichée entre des bâtiments qui racontent des siècles d’histoire, cette rue pittoresque séduit immédiatement par son étroitesse, ses pavés anciens et son atmosphère médiévale. Les façades des bâtiments, souvent colorées et ornées de détails architecturaux, reflètent l’évolution des styles à travers les époques. Des éléments de la Renaissance, du baroque et du gothique coexistent harmonieusement, créant une esthétique urbaine qui évoque la riche histoire de Prague. Les boutiques de luxe et les cafés pittoresques ajoutent une touche contemporaine à cette rue imprégnée de tradition. Les enseignes en fer forgé, les balcons fleuris et les fenêtres à meneaux contribuent à l’ambiance romantique, rappelant l’élégance d’une époque révolue.

Informations sur les visites guidées du quartier juif de Prague

Visites guidées

Profitez d’une visite avec guide un en français du quartier juif de Prague incluant la visite de plusieurs synagogues dont la synagogue espagnole ainsi que du cimetière juif de Prague (durée environ 2,5 heures):

Informations visite guidée du quartier juif de Prague et Réservation – cliquer ici

Vous pouvez aussi consulter la belle publication officielle de la ville « Prague: la ville juive » sur ce lien.

Découvrez également notre article dédié à la synagogue espagnole de Prague sur ce lien ainsi que nos itinéraires détaillés de visite de Prague en deux jours, trois jours et quatre jours.